La collection William S. Paley au Musée national des beaux-arts du Québec

Par Becky Rynor le 25 novembre 2013

Faire défiler pour la galerie de photos

Paul Gauguin (1848–1903), Le Germe des Areois (1892), huile sur toile de jute. The Museum of Modern Art, New York, The William S. Paley Collection. SPC14.1990

William S. Paley est surtout connu comme le magnat américain des médias qui a créé CBS inc. en réunissant des stations de radio locales éparses pour en faire l’une des entreprises de communication les plus puissantes au monde.

On sait moins, néanmoins, qu’il possédait un œil et un goût affirmés pour l’art moderne. Au cours de sa vie, Paley a monté une importante collection d’œuvres d’artistes comme Cézanne, Picasso, Degas, Rodin, Gauguin, Toulouse-Lautrec, Matisse, Derain et autres. Aujourd’hui, pour une courte période, on peut admirer la plupart de ces pièces au Canada.

À la mort de Paley en 1990, les plus de 80 œuvres que comprenait sa collection personnelle ont été léguées au Museum of Modern art (MoMA) de New York, au conseil d’administration duquel il avait siégé dans diverses fonctions de 1937 à 1990.

« À l’époque où il a commencé à collectionner, en 1935–1936, ce n’était pas dans les habitudes de s’intéresser à l’art moderne », explique Lilian Tone, conservatrice adjointe, Département des peintures et sculptures du MoMA à Magazine MBAC. « La mode était alors à la collection d’œuvres de grands maîtres, et je pense que ses premières acquisitions ont été guidées par un intérêt sincère. Puis, il s’est mis à approfondir ses connaissances sur le sujet. »

Elle ajoute que Paley non seulement comprenait l’art moderne, mais qu’il a également eu « d’incroyables occasions. Il était au bon endroit au bon moment, avec les bons contacts, et c’est ainsi qu’il a pu acheter des œuvres directement à Henri Matisse ou au fils de Paul Cézanne. C’est inouï. Cela aurait été impossible ne serait-ce que dix ans plus tard. C’est pourquoi les pièces qu’il a achetées au milieu des années 1930 et des années 1940, avec celles de Gertrude Stein et de Picasso acquises dans les années 1960, sont d’une importance capitale en matière d’histoire de l’art. »

Avec plus de 60 œuvres de la collection de Paley, l’exposition La collection William S. Paley. Un goût pour l'art moderne est présentée au Musée national des beaux-arts du Québec jusqu’au 16 février 2014, dans ce qui sera le seul arrêt canadien de sa tournée nord-américaine. C’est une chance unique de voir un grand nombre d’œuvres de la collection réunies, le MoMa exposant habituellement de plus petites parties de la collection en rotation.

Cette collection est sans équivalent à plusieurs niveaux, affirme Tone, y compris par la grande générosité du donateur. « Québec présente les éléments majeurs de la collection, ajoute-t-elle, et il s’agit d’une rare possibilité d’admirer de grands chefs-d’œuvre comme Garçon conduisant un cheval, de Picasso, ou Femme à la voilette de Matisse. »

« Il est particulièrement intéressant d’avoir ce genre d’œuvres, car on peut ainsi avoir une bonne idée du modernisme en peinture à la fin du XIXe siècle », confie à Magazine MBAC Jean-Pierre Labiau, conservateur aux arts décoratifs et aux expositions du Musée national des beaux-arts. « Il est également très peu fréquent de voir des œuvres de Cézanne et de Gauguin au Canada. Dans le même ordre d’idées, il est fantastique de pouvoir admirer ces œuvres de Picasso, de sa période rose et du début du cubisme, et ensuite de la seconde partie du cubisme. Cette exposition ne comprend que 62 pièces, mais elles sont tellement fortes et si magnifiquement peintes qu’il est vraiment exceptionnel de les avoir. »

L’exposition s'accompagne d’une version entièrement illustrée (plus de 160 images) et remaniée du catalogue réalisé par le MoMA en 1992, où l'on trouve, pour chaque œuvre, des renseignements sur sa provenance et un historique des expositions.

La collection William S. Paley. Un goût pour l'art moderne est à l’affiche au Musée national des beaux-arts du Québec jusqu’au 16 février 2014. Cliquez ici pour acheter le catalogue [en anglais seulement].

 


Par Becky Rynor| 25 novembre 2013
Catégories :  Correspondants

À propos de l’auteur(e)

Becky Rynor

Becky Rynor

Basée à Ottawa, Becky Rynor est journaliste et rédactrice en chef.

 

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Commentaire

HTML autorisé : <b>, <i>, <u>

Commentaires

© 2013 Le Musée des beaux-arts du Canada. Tous droits réservés.

 2014