Du courage dans le regard. Portraits par des artistes autochtones

Par Becky Rynor le 11 février 2013

 

Dana Claxton, Papa a une nouvelle voiture (2008), épreuve à développement chromogène, 127 x 157,7 x 5,3 cm encadrée. MBAC

L’artiste autochtone Rosalie Favell explique qu’être derrière l’objectif, plutôt que devant, est une « chose naturelle » pour elle depuis longtemps. Mais elle avoue avoir trouvé particulièrement gratifiant de faire partie des 12 artistes dont le travail est présenté dans Du courage dans le regard. Portraits par des artistes autochtones, exposition en cours à la Mendel Art Gallery à Saskatoon jusqu’au 10 mars. Les 51 portraits, dont deux installations vidéo, lancent, pris ensemble, un puissant message à propos de la survivance, de la souveraineté et du contrôle.

« Il existe une longue histoire d’Autochtones photographiés par des non-Autochtones, et ces photographies ont souvent servi d’instrument contre nos peuples, dit Favell. On a documenté des choses très tristes. Les photos avant et après le séjour en pensionnat, où l’on faisait le portrait d’un enfant avant son entrée à l’école, puis à sa sortie, une fois assimilé, en sont un exemple. »

Favell raconte que très jeune, elle a commencé à faire des images de sa famille, alors qu’elle vivait à Winnipeg. Elle a ensuite évolué vers d’autres genres photographiques, dont l’autoportrait, une manière pour elle d’explorer son héritage métis.

« Il est important de montrer nos propres communautés, car il existe tellement de stéréotypes sur les Premières nations, précise Favell. C’est comme ça que je me rapproche un peu de la réalité. En décrivant la vraie vie, par opposition au mythe. »

L’exposition a été organisée par Steven Loft, premier conservateur en résidence de l’Art indigène au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), et par Andrea Kunard, conservatrice adjointe, photographies, au MBAC. Tous deux soulignent que Du courage dans le regard porte sur l’utilisation du portrait, une convention européenne de contrôle du sujet, comme moyen de faire voler en éclats les stéréotypes et clichés associés aux Autochtones.

« Certains artistes dans l’exposition, comme Arthur Renwick, se servent délibérément de leur appareil photo pour s’attaquer aux préjugés de manière plutôt agressive, explique Kunard. Il y a ces grandes photographies de visages, pour lesquelles il a demandé au sujet de penser à une idée reçue et d’y réagir par une expression de la figure, façon d’affronter le stéréotype plutôt que d’en être victime. »

Les autres artistes autochtones dont les œuvres, choisies dans la collection du MBAC, sont présentées dans l’exposition sont KC Adams, Carl Beam, Dana Claxton, Thirza Cuthand, Kent Monkman, David Neel, Shelley Niro, Greg Staats, Jeff Thomas et Bear Witness.

Le co-organisateur Stephen Loft, Mohawk avec des origines juives, est actuellement lauréat Trudeau en résidence à la Ryerson University à Toronto.

« L’histoire de la relation entre les peuples autochtones et la photographie en général est problématique depuis le début, affirme-t-il. Au début du XXe siècle, il y avait cette idée que les races indigènes allaient disparaître à cause de leur caractère primitif et de leur incapacité à se “civiliser” [...] évidemment nous ne partons pas, nous ne disparaissons pas, et les Autochtones, artistes et non-artistes, s’emparent de l’appareil photo. Et le regard change. »

Pour Loft, les visiteurs de Du courage dans le regard, Autochtones comme non-Autochtones, doivent s’attendre à être déstabilisés, surpris, mais aussi divertis.

« L’art peut être un véritable point d’accès à partir duquel s’interroger et s’interroger encore sur le regard que nous portons les uns sur les autres. C’est ce qui est au cœur de l’exposition. »

 

 

 


Par Becky Rynor| 11 février 2013
Catégories :  Expositions

À propos de l’auteur(e)

Becky Rynor

Becky Rynor

Basée à Ottawa, Becky Rynor est journaliste et rédactrice en chef.

 

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Commentaire

HTML autorisé : <b>, <i>, <u>

Commentaires

© 2013 Le Musée des beaux-arts du Canada. Tous droits réservés.

 2014