Sous les projecteurs : Oakworth Moor, Yorkshire, de Bill Brandt

Par Katherine Stauble, Adjointe à la conservation, Fonds Sobey, photographies, MBAC le 26 mars 2013

Bill Brandt, Oakworth Moor, Yorkshire (v. 1944), épreuve à la gélatine argentique, 33,1 x 28,3 cm, MBAC. Don de Dorothy Meigs Eidlitz, St. Andrews (Nouveau-Brunswick), 1968. Photo : Bill Brandt Archive Ltd.

« Je dois devenir obsédé par un lieu en particulier. Je dois avoir l’impression d’y être déjà allé il y a longtemps, et j’essaie de le reconstituer tel qu’il était. » (Bill Brandt, 1947)

Bill Brandt était un maître des scènes de nuit, un artiste capable de rendre des paysages urbains et des lieux sauvages en utilisant la gamme chromatique la plus sombre possible tout en créant des atmosphères allant de sinistres à romantiques. Oakworth Moor, Yorkshire exprime toute la créativité de son traitement de l’ombre dans un paysage. L’éclairage soigneusement maîtrisé, les lourdes silhouettes et la composition minimaliste enveloppent cette scène d’un voile de mystère et de sérénité.

Né en 1904 à Hambourg, en Allemagne, Bill Brandt est généralement vu comme le photographe anglais le plus important du XXe siècle. Il s’est mis à la photographie de portrait à Vienne, en 1928, et s’est associé avec Man Ray puis avec Brassaï, à Paris. Il a déménagé à Londres en 1934 et rapidement adopté l’Angleterre comme foyer et source d’inspiration. Ses premières images socio-documentaires analysent les contrastes féroces entre les riches et les pauvres, et ses scènes de nuit en ville rappellent celles de Brassaï. Ses photos prises en 1936-1937 dans les régions industrielles de nord de l’Angleterre révèlent les pénibles conditions de vie de la classe ouvrière.   

Dans les années 1940, Brandt part à la découverte des paysages qui ont servi de toile de fond aux grandes œuvres littéraires des sœurs Brontë, de Thomas Hardy, de James Boswell et d’autres écrivains et produit une série de photos sur ce sujet. Le lieu représenté ici, Oakworth Moor, se trouve à distance de marche de la maison des Brontë, à Haworth.

Bill Brandt a inspiré de nombreux artistes éminents dont Robert Frank, Roger Mayne et Don McCullin. Ses images de mineurs du charbon au chômage ont incité McCullin à entreprendre son propre voyage photographique dans le nord, en 1963. Les tons saturés de cette photo laissent entrevoir la façon dont sa technique a aussi influencé les sombres paysages de McCullin.

Oakworth Moor, Yorkshire est l’une des premières photos acquises par le Musée. Elle fait partie d’un don substantiel de 366 images offert par Dorothy Meigs Eidlitz entre 1968 et 1970.

 


Par Katherine Stauble, Adjointe à la conservation, Fonds Sobey, photographies, MBAC| 26 mars 2013
Catégories :  Grands titres

À propos de l’auteur(e)

Katherine Stauble, Adjointe à la conservation, Fonds Sobey, photographies, MBAC

Katherine Stauble, Adjointe à la conservation, Fonds Sobey, photographies, MBAC

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Commentaire

HTML autorisé : <b>, <i>, <u>

Commentaires

© 2013 Le Musée des beaux-arts du Canada. Tous droits réservés.

 2014