Samuel de Champlain revit dans l’installation lumineuse marquant son 400e anniversaire

Par Peter Zimonjic, Éditeur vidéo en chef et rédacteur de contenu, MBAC le 16 septembre 2013

 

Samuel de Champlain est peut-être mort depuis près de quatre siècles, mais rien n’empêche que tous ceux et celles qui se promèneront en fin de semaine à la pointe Nepean, derrière le Musée des beaux-arts du Canada, le verront « ressusciter » dans un merveilleux son et lumière interactif.

« Les bâtiments et les sculptures sont généralement statiques, note Pierre Schneider, l’un des deux fondateurs de 1024 Architecture. Avec ce spectacle, nous voulons transformer une ‘sculpture morte’ en une ‘personne vivante’, ressusciter Samuel de Champlain. »

Pierre Schneider et François Wunschel, deux artistes français à l’origine de 1024 Architecture, ont été invités à présenter leur installation Plain-Chant à Ottawa dans le cadre d’un  partenariat entre la Commission de la capitale nationale, l’Ambassade de France  et le Musée des beaux-arts du Canada destiné à commémorer le 400e anniversaire de l’arrivée de l’explorateur français à Ottawa et les liens qui se sont ensuite établis entre les deux pays.

Toute la journée, les visiteurs pourront grimper sur une plateforme qui leur permettra de regarder Champlain les yeux dans les yeux.

« L’endroit est vraiment malade, se réjouit Schneider. De là, on a une vue parfaite  sur la rivière, sur le Parlement, sur la ville, c’est vraiment l’endroit parfait. . . on ne voit pas aussi bien les alentours quand on est au pied de la sculpture, mais d’en haut, la vue est fabuleuse. »

Le spectacle commence au coucher du soleil. Le système d’éclairage installé sur la plateforme surélevée a été programmé pour lancer tous les quarts d’heure une installation sonore et lumineuse de cinq minutes, pendant toute la soirée. Entre les spectacles, les gens pourront parler dans un micro directement relié au système d’éclairage et les lumières réagiront à certains de leurs mots par un comportement précis. Par exemple, le mot « plain-chant » allumera un projecteur qui éclairera la statue de Champlain sur le ciel nocturne pendant dix secondes, comme le signal de Batman.

Connus pour leurs  installations architecturales lumineuses, Schneider et Wunschel créent depuis plus de dix ans des projets qui insufflent vie et lumière à des bâtiments du monde entier. Tous deux sont des habitués du Festival Lumière organisé chaque année à Lyon, en France, et de la Nuit Blanche à Paris.

L’idée de cette installation qui promet de transformer le paysage nocturne d’Ottawa pendant trois nuits consécutives vient d’une blague. « On jouait à un jeu, raconte Schneider. Mais comme on inverse toujours les syllabes des mots en France, on appelait Champlain monsieur Plain-Chant. Ensuite on s’est rendu compte que ‘Plain-Chant’ désignait une forme de chant, comme le chant grégorien, et on s’est dit que le meilleur hommage qu’on pouvait rendre à Champlain était de chanter pour lui,  ou encore de faire en sorte que les gens chantent pour lui et que Champlain leur ‘réponde’ grâce à la lumière. »

Schneider espère que les visiteurs liront un poème ou chanteront une chanson au micro et que cette interactivité entre le public et l’explorateur deviendra le fil conducteur de ce son et lumière.

Le spectacle sera présenté les soirées du 19 et du 20 septembre, de 19 h à 23 h, et tournera en boucle de 19 h à 4 h pour la Nuit blanche, le 21 septembre. L’accès au lieu est gratuit.


Par Peter Zimonjic, Éditeur vidéo en chef et rédacteur de contenu, MBAC| 16 septembre 2013
Catégories :  Grands titres

À propos de l’auteur(e)

Peter Zimonjic, Éditeur vidéo en chef et rédacteur de contenu, MBAC

Peter Zimonjic, Éditeur vidéo en chef et rédacteur de contenu, MBAC

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Commentaire

HTML autorisé : <b>, <i>, <u>

Commentaires

© 2013 Le Musée des beaux-arts du Canada. Tous droits réservés.

 2014